alt
alt Actualité alt Catalogue alt Collection alt Artistes alt Contact alt Newsletter alt
Catalogue alt alt
MF8003 | ACHETER
Giulio Caccini (1551-1618)
Amor che fai ? Madrigali e Arie

Stephan Van Dyck, ténor
Christina Pluhar, harpe, théorbe
Eero Palviainen, archiluth I, guitare I
Francisco Gato, archiluth II, guitare II
Paulina Van Laarhoven, viole de gambe, lirone
Vincent Libert, percussions

A l'aube du XVIIe siècle s’opère un renouveau musical qui bouleverse tous les concepts musicaux en place depuis plusieurs siècles. Les compositeurs et poètes tentent de redécouvrir la musique de l’Antiquité telle qu’ils l’imaginaient. Ainsi s’ouvre l’ère de l’expression soliste, de la musique au service du texte et de l’épanouissement de la basse continue ; les principaux fondements de la monodie accompagnée, qui inaugure cette période appelée aujourd’hui « baroque ». Giulio Caccini a joué un rôle majeur dans l’invention de ce stile moderno. Le programme sélectionné pour ce disque est composé d’airs et de madrigaux extraits de ses deux recueils Nuove Musiche publiés respectivement en 1602 et 1614 et qui constituent une collection précieuse du genre tant par leur qualité artistique que par les informations musicologiques qu’ils nous fournissent.


Téléchargez
Textes chantés - original
Textes chantés - traduction française
Textes chantés - traduction anglaise
Textes chantés - traduction néerlandaise




30.05.2007
La Libre Culture
Martine Dumont Mergeay
Giulio Caccini, Amor que fai ? Stephan Van Dyck, Christina Pluhar

Avec pour thème central l'amour (et ses peines), les airs rassemblés par le ténor Stéphan Van Dyck illustrent un tournant capital du chant dans l'Italie de 1600. Par l'introduction dans l'art vocal du "stile recitato", et avec lui des "affetti", la voie s'ouvrira bientôt à l'opéra, dont Giulio Caccini sera l'un des plus fameux précurseurs. Van Dyck puise dans les "Nuove Musiche" - deux recueils pour voix et continuo publiés par Caccini en 1614 - pour évoquer avec talent un genre poétique de haute virtuosité, en compagnie de la harpiste Christina Pluhar et de ses amis luthistes, guitaristes et percussionnistes. En dépit que quelques imperfections dans les redoutables vocalises, le charme opère à fond. (MDM)


 
Musica Ficta Musica Ficta Musica Ficta